LIVRAISON GRATUITE POUR LES FÊTES !

Utilisez le code "FREESHIP" à la caisse.

L'effort de SEPALI Madagascar pour survivre pendant la période de crise du covid-19

Rédigé par Andry Ralijaona

• 

Publié le octobre 09 2020

équipe malgache portant des masques à cause du covid 19

L'équipe Sepali face au Covid 19 : port du nouveau masque toutes les trois heures ; lavage des mains au savon et distanciation sociale ; porter un uniforme et minimiser les contacts avec les gens.

1- Programme SEPALIM pendant la crise :

Il y a six mois, les décideurs malgaches ont décidé d'initier un confinement en réponse au Covid 19. Pendant le confinement, il est interdit de se déplacer d'une région à l'autre. Malgré ces difficultés, l'équipe de SEPALI Madagascar peine à continuer à travailler avec précaution contre le Covid 19. Nous avons pu expédier quatre colis aux USA et au Canada, afin de continuer le programme tout en survivant. L'équipe poursuit la conception de nouveaux produits pour le marché en ligne CPALI/SEPALIM. ( www.tananasilk.com ) En plus de cela, nous allons expérimenter la « construction de séchoirs à fruits » à des fins de sécurité alimentaire familiale. Par conséquent, nous utilisons la période de confinement comme un moment de réflexion pour explorer de nouvelles aides alternatives pour nos agriculteurs.

couple équipe malgache

M. Fenozara Justin et sa femme tenant ses cocons Suraka ont déclaré qu'il ne regrettait pas d'avoir cultivé la plante hôte des larves, car cela l'a sauvé pendant une telle situation de crise.

2- Le programme Sepali comme revenu alternatif pour les villageois locaux :

Le Covid 19 et l'épidémie de Dengue ont limité les activités agricoles à Maroantsetra. La fluctuation du prix de la vanille (de 500 USD en 2018 à moins de 100 USD en 2020) a coïncidé avec cette période de crise. Ainsi avoir un impact négatif sur le revenu de chaque ménage. Par conséquent, les gens recherchent des emplois de sauveteur pour gagner de l'argent. Heureusement, le programme SEPALIM soie sauvage et raphia a été conçu spécifiquement pour être abordable et accessible par la communauté locale dans une situation aussi difficile.

De nombreux agriculteurs ont rejoint le programme SEPALIM et récoltent à la fois du raphia et de la soie sauvage de manière durable et vendent à SEPALI Madagascar à un prix équitable. Les dépôts de cocon sont quatre fois plus importants au cours des deux dernières années pour les espèces Ceranchia , Bombyx et Deborrhea. Nous avons reçu deux fois le dépôt que l'année dernière pour les espèces de Borocera . De nombreux agriculteurs retournent travailler sur la production de cocons de Suraka après quelques années d'attente.

De nombreuses femmes artisans ont été aidées par leur mari sans emploi parce qu'il n'y a rien d'autre pour gagner de l'argent.

Au nom de l'équipe de SEPALI Madagascar, j'adresse un merci particulier à Vous tous qui contribuez à faire survivre notre programme pendant cette période difficile à laquelle nous sommes confrontés.

Sincèrement,

Mamy Ratsimbazafi